Le Seigneur est mon berger

, je ne manque de rien   (Psaume 22)

Une présentation de mon dernier livre :

La joie de consoler Jésus       (Ed. Salvator, 2021)
Tout en étant infiniment heureux dans la gloire de son Père, Jésus prend vraiment plaisir à recevoir le plus petit geste d’amour que nous lui adressons pour le remercier de son inlassable tendresse et qui le console de toutes nos ingratitudes. Et il nous remerciera éternellement de tous ces sourires cachés que nous lui aurons adressés sur terre et qui auront contribué au salut de nos frères.

Les messages de Jésus à Gabrielle Bossis montrent à quel point Il est un véritable amoureux qui « mendie », notre pauvre amour. Quelle joie de pouvoir réjouir le cœur de notre Dieu !

Une présentation de mon avant-dernier livre :

Venez à Moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau       (Ed. Artège, 2021)
Il y a des épreuves dont on voit assez vite les bienfaits : on s’en sort et on a l’impression d’y avoir mûri. Mais il y a celles qui nous écrasent et nous révoltent. C’est à ces révoltés que je m’adresse. Ils ne peuvent que crier : « Seigneur, au secours ! ». La prière du paumé qui confie à Dieu son extrême désarroi.
Même dans ces tourments épouvantables, une maladie incurable, une trahison, une disparition brutale, le chrétien n’est pas complètement désemparé. Il se tourne vers Jésus dépose sa souffrance dans ses bras et il écoute son message : « Ton fardeau, nous le porterons ensemble et ton sourire baigné de larmes, je l’offre avec le mien au Père pour le salut du monde. » C’est la méthode des saints et il n’est jamais trop tard pour l’adopter.